Le Street Style passé en revue

Avec Street Style, les éditions Larousse déchiffrent la mode urbaine par le prisme d’un auteur, Tonton Gibs, qui s’est avant tout fait connaitre sur les réseaux sociaux. 

Texte Alexandre Paul Démétrius

Tout vous saurez tout sur le Streetwear (enfin presque) … C’est ce que vous propose le livre Street Style de Tonton Gibs, co-écrit par Texaco et Teki Latex, un ouvrage de 352 pages, édité par Larousse, suite au succès d’une première collaboration avec l’auteur du livre Cultissimes Sneakers. Faire la transition entre le monde des réseaux sociaux et celui de l’édition (tous deux différents et presque à l’opposé) n’est néamoins pas aussi facile qu’il n’y parait. Cela s’en ressent tout au long de cet ouvrage, qui a le mérite de vouloir passer en revue l’essentiel des tendances qui constitue le Street Style, préféré ici au terme Streetwear. Encore faut-il savoir ce qui se cache derrière. Si la tendance Hip Hop est largement documentée et mise en perspective au niveau de son histoire hexagonale, on regrette que le livre se focalise un peu trop sur cette dernière, même s’il comporte « heureusement » en fin de pagination, une section contemporaine irréprochable plus ouverte aux créateurs et marques inspirées du Street. Non, le Street, ça ne se résume pas qu’au Hip Hop, même si ce dernier a largement influencé la mode urbaine. Le Street Wear c’est un ensemble de mouvances portées par des musiques, des attitudes, une philosophie et parfois une classe sociale ou un sport, qui a un moment donné (au milieu des années 90) se sont télescopé à la faveur de créateurs visionnaires comme Shawn Stussy, James Jebbia de Supreme (aux États-Unis) ou Belka de Hardcore Session (en France) /, au passage même pas cité dans le livre. On aime malgré tout l’idée principale que défend cet ouvrage, à savoir que le Street Style est démocratique, accessible, fait de débrouille, d’altruisme et d’originalité, ce qui va à l’encontre du phénomène actuel qui veut qu’on arbore une garde robe hors de prix constituée de marques de luxe. On retiendra aussi la profusion de marques citées dans le livre, les nombreux intervenants de qualité (interviews, témoignages), sans oublier la multitude de styles vestimentaires exposés, ce qui est sans doute l’essentiel. En tant qu’adepte du Street Wear on reste malgré tout déçu par quelques inexactitudes et absences. Dommage. Mieux hiérarchisé, répertorié, documenté, mis en perspective, et un peu moins dépendant du prisme de son auteur, ce livre aurait réellement pu devenir une véritable bible urbaine. 

Le street style est avant tout un ensemble de courants ! 

Pour nous, le livre « Street Style » de Ted Polhemus sorti en 1999, restera à ce jour la référence ultime.

Street Style de Tonton Gibs, éditions Larousse, 29,95 euros, https://www.editions-larousse.fr

La Fashionerie

Leave a Reply

Your email address will not be published.