Hello Zephyr, des bijoux artisanaux intemporels.

Texte Elisa SEYDI

Rencontre avec la créatrice de bijoux minimalistes Hello Zephyr, qui tire son inspiration de la nature, des voyages et des cultures du monde.

Comment tout a commencé ?

J’ai commencé à créer des bijoux il y a 6 ans alors que je vivais dans le nord de l’État de New York. Je voyageais beaucoup à cette époque et je ne pouvais pas garder toute cette inspiration pour moi. J’avais besoin de créer quelque chose et il me manquait tellement de travailler avec mes mains. J’ai grandi au Brésil dans une famille où nous avons toujours peint, construit, cousu, sculpté, tricoté, planté notre nourriture. J’ai commencé à jouer avec la pâte polymère de manière très intuitive à la maison en attendant mon troisième enfant. J’ai fait quelques pièces pour moi en m’inspirant de certains endroits où j’ai été. Un de mes colliers a attiré l’attention d’un magasin local et ils m’ont demandé si je pouvais créer une collection pour eux. A partir de là, je n’ai jamais arrêté.

Tu viens de la mode ?

Non, je suis une ancienne journaliste. J’ai travaillé pendant plus de 10 ans comme reporter de télévision au Brésil. C’est pourquoi mes collections portent une telle narration forte. Je suppose que je viens de trouver un moyen de continuer à raconter des histoires.

Pourquoi ce nom ?

Dans la mythologie grecque, Zéphyr est la douce brise de l’ouest, l’un des quatre dieux du vent. J’ai quitté mon pays natal, le Brésil, il y a 12 ans, et j’ai commencé à voyager à travers le monde grâce au travail de mon mari. Nous nous déplaçons avec aisance. Nous ne faisons pas de plans, nous avons toujours été les seuls à suivre le courant. Notre mode de vie nous apporte un sentiment d’appartenance au monde, de liberté, tout comme le vent. Nous pouvons être heureux dans tant d’endroits. Le nom de ma marque est le reflet de notre façon de vivre. De plus, je pense qu’il y a de la magie lorsque vous vous arrêtez un instant, fermez les yeux et sentez le vent souffler sur votre visage comme s’il vous rappelait les endroits où il avait déjà voyagé. Mon travail est exactement cela, un souvenir de mes souvenirs traduit en bijoux.

Quel est ton processus de création ?

Mes collections sont inspirées de mes voyages et de mes expériences personnelles dans de nombreux endroits. Un souvenir, une odeur, un bâtiment, une tradition locale peut se traduire en boucle d’oreille ou en collier. Il y a aussi beaucoup de recherches pour comprendre l’histoire et le mode de vie des gens ou du pays que je visite et dont je m’inspire. C’est ainsi que commence mon processus créatif. La deuxième phase est plus intuitive. Je ne peux pas dessiner correctement. J’ai besoin de toucher l’argile, de jouer avec jusqu’à ce que je trouve la bonne forme. J’ai un miroir devant mon bureau et je l’adore car je peux essayer la forme immédiatement sur moi-même. Si je me vois le porter, cela veut dire que je suis sur la bonne voie. Sinon, je recommencerai.

Votre approvisionnement ?

Ma priorité est de travailler avec des fournisseurs et fabricants locaux pour une raison durable. Quand j’étais aux USA, j’avais mon réseau là-bas. Depuis que j’ai déménagé en France, j’ai dû repartir de zéro, découvrir ici des fournisseurs qui pourraient proposer les mêmes matériaux que j’utilisais déjà dans mon travail. C’était aussi l’occasion de découvrir d’autres possibilités et de sortir de ma zone de confort. Comme je travaille avec de petits lots, je ne passerai pas non plus de grosses commandes. Je cherche à établir un partenariat avec des entreprises qui portent des valeurs similaires, telles que le respect des droits du travail et des droits de l’homme, l’éthique et qui défendent la durabilité environnementale.

Comment choisissez-vous les matériaux ? Pourquoi ?

Je travaille essentiellement avec deux matériaux, à savoir la pâte polymère et de petites trouvailles en métaux. La pâte polymère est incroyablement résistante. Il est extrêmement léger, flexible, ludique et offre des possibilités infinies. Nous en faisons un usage haut de gamme, avec zéro déchet. Nous créons de petites quantités de bijoux dans un système sur mesure, évitant la surproduction. Mon mari est ingénieur en matériaux avec une spécialisation en physique et nous avons fait un travail inlassable de recherches et de tests pour comprendre ce matériau. Il m’a aidé à mettre en œuvre des processus et des techniques pour assurer la haute qualité de nos produits. Pour les résultats, nous travaillons avec une entreprise de métaux recyclés et d’origine minière unique répondant à des normes strictes en matière d’éthique, d’environnement, de santé et de sécurité. Être le plus durable possible est une valeur fondamentale pour nous. Nos emballages sont entièrement sans plastique et nos boîtes à bijoux sont en carton recyclé.

Votre prochain projet ?

Je travaille sur une nouvelle collection que je compte lancer l’été prochain. Il sera inspiré par ma patrie, le Brésil. Il y aura bien sûr beaucoup de travail de conception avec de l’ADN tropical. La dernière fois que j’y suis allé, c’était il y a 3 ans et je n’ai pas pu revenir depuis l’éclatement de Covid. Je prévois d’aller l’été prochain et de photographier la nouvelle collection. Ça va être spécial. J’aimerais aussi m’aventurer dans d’autres types de matériaux, peut-être du verre ou de l’or recyclé. Voyons ce que l’avenir nous réserve !

how all started ?

I started creating jewelry 6 years ago when I was living in Upstate NY. I was traveling a lot at that time, and I couldn’t keep all that inspiration to myself. I needed to create something and I was missing so bad working with my hands. I grew up in Brazil in a family where we’ve always painted, built, sewed, carved, knitted, planted our food. I started playing with polymer clay in a very intuitive way at home while waiting for my third child. I made a few pieces for myself inspired by some places I’ve been. One of my necklaces caught the attention of a local shop and they asked if I could create a collection for them. From that, I never stopped. 

you come from fashion ?

No, I am a former journalist. I worked for more than 10 years as a tv reporter in Brazil. That’s why my collections carry such strong storytelling. I guess I just found out a way to keep telling stories. 

why this name?

In Greek mythology, Zephyr is the gentle breeze from the West, one of the four gods of the wind. I left my homeland, Brazil, 12 years ago, and started to travel around the world because of my husband’s work. We move with ease. We don’t make plans, we have always been the ones to go with the flow. Our lifestyle brings us a sense of belonging to the world, of freedom, just like the wind. We can be happy in so many places. The name of my brand is a reflection of the way we live. Also, I think there’s some magic when you stop for a moment, close your eyes, and feel the wind blowing in your face like it’s bringing memories from the places he has traveled before. My work is exactly that, a recollection of my memories translated into jewelry.

what is your creation process ?

My collections are inspired by my travels and personal experiences in so many places. A souvenir, a smell, a building, a local tradition can be translated into an earring or a necklace. There’s also a lot of research to understand the history and the way of life of the people or country I’m visiting and getting my inspiration from. This is how my creative process starts. The second phase is more intuitive. I can’t sketch properly. I need to touch the clay, play with it until I find the right shape. I have a mirror in front of my desk and I love it because I can try the shape immediately on myself. If I see myself wearing it, that means I’m on the right path. If not, I will just start over. 

Your sourcing ?

My priority is to work with local suppliers and manufacturers for a sustainable reason. When I was in the USA I had my network there. Since I moved to France, I had to start from zero, discover suppliers here that could propose the same materials that I was already using in my work. It was a chance as well to discover other possibilities and come out of my comfort zone. Since I work with small batches, I won’t place big orders either. I look to build a partnership with companies that carry similar values, like respect for labor rights and human rights, ethics, and that upholds environmental sustainability. 

How do you choose materials ? Why ? 

I work basically with two materials, that is polymer clay and small findings in metals. Polymer clay is incredibly resilient. It’s extremely lightweight, flexible, playful, and offers endless possibilities. We make an upscale use of it, with zero waste. We create small amounts of jewelry in a made-to-order system, avoiding overproduction. My husband is a material engineer with an emphasis in physics and we made tireless work of research and tests to understand this material. He helped me implement processes and techniques to ensure the high quality of our products. For the findings, we work with a company of recycled metals and single mining origin meeting strict ethical, environmental, health, and safety standards. Being the most sustainable possible is a core value to us. Our packaging is entirely plastic-free and our jewelry boxes are made from recycled cardboard. 

Your next project ?

I’m working on a new collection that I intend to launch next summer. It will be inspired by my homeland, Brazil. It will have a lot of design work with tropical DNA, of course. The last time I’ve been there was 3 years ago and I couldn’t return since the breakout of Covid. I’m planning to go next summer and shoot the new collection. It’s going to be a special one. I would also love to adventure myself into other kinds of materials, maybe glass or recycled gold. Let’s see what the future holds! 

https://www.hellozephyr.eu

La Fashionerie

Leave a Reply

Your email address will not be published.