Elixir & Co : la marque qui fait du bien au corps et à l’esprit.


En cette période de confinement stressante, nous avons besoin de produits qui nous font du bien comme Elixir & Co, que je vous présente.

Passionné par les fleurs de Bach, Gérard Wolf  a créé sa marque en 1993. Spécialiste français de la production de fleurs de Bach artisanales, authentiques et biologiques, il n’a jamais cessé de faire la promotion de ces fleurs qui soignent les maux émotionnels. Révolutionnaires et centenaires, il les a remis au goût du jour à travers des parfums, soins, et compléments alimentaires. 

Gérard Wolf, quels sont les bienfaits des fleurs de Bach ?

GW : Les fleurs de Bach existent depuis presque un siècle. Ce sont des élixirs floraux réalisés à partir de 38 essences de fleurs qui tiennent leur nom d’Edward Bach, un médecin spécialisé en bactériologie. Entièrement naturelles, elles restaurent l’équilibre du corps en transformant les émotions négatives en équivalent positif.

Comment avez –vous lancé votre marque ?

GW : Je suis un homme qui aime la campagne et les grandes balades. Dans les années 80, j’avais 40 ans et je travaillais dans l’audiovisuel et le cinéma à Paris, mais cette activité ne me satisfaisait plus. J’étais un peu perdu, alors j’ai eu envie de donner plus de sens à ma vie professionnelle. J’ai alors lu un livre du docteur Bach « Guéris toi, toi même » qui vantait les bienfaits des fleurs de Bach pour sortir de la dépression, puis je me suis rendu dans une herboristerie afin d’acheter une bouteille de Rescue (l’un des plus célèbres élixirs des Fleurs de Bach, appelé Urgence en français NDLR). Après avoir bu quelques gouttes, j’ai retrouvé la sérénité, le sommeil et un sens à ma vie. Fasciné par l’efficacité et innocuité de cet élixir, j’ai voulu partager les bienfaits des fleurs de Bach en créant la marque d’Elixir & Co.

Quels produits proposez-vous ? 

GW : Des élixirs composés, de parfums d’ambiance, de parfums, de soins cosmétiques aux fleurs de Bach et de compléments alimentaires. Je veux des produits efficaces plus qu’esthétiques. Je revendique cette valeur particulière que représentent les fleurs de Bach. Tous nos produits sont donc bios et certifiés ECOCERT.  

Parmi les 38 fleurs de Bach, comment faire le bon choix de produits ?

GW : Il faut choisir en fonction de son état émotionnel. 
Les fleurs  sont classées parmi sept chapitres : peurs, doutes, manque d ‘intérêt,  états de solitude, hypersensibilité, désespoirs, relationnel difficile. À partir de là, en fonction de ce que vous ressentez, vous pouvez déjà faire un premier tri parmi les produits que nous proposons.

Quelles sont vos régions de prédilection pour récolter vos fleurs de Bach ?

GW : On fait des repérages dans toute la France. On trouve les fleurs sauvages dans toutes les régions, où elles poussent à profusion dans un environnement sain. On les cueille dans les Pyrénées Orientales, les Vosges, l’Auvergne, les Alpes, les Cévennes, en Bretagne et en Normandie. J’ai des amis lanceurs d’alerte, qui me donnent un coup de mains pour le repérage et la cueillette. 

Comment réalisez-vous ces essences-mères de fleurs de Bach ?

GW : Nous sommes très loin de l’industriel, notre méthode est artisanale. On respecte avant tout la nature et ce qu’elle nous donne, sans en abuser. Nous allons cueillir les fleurs sauvages à la main, un peu partout en France, au moment de leur floraison. Nous n’avons pas besoin de grosses quantités pour faire des essences contrairement à l’aromathérapie. Ce n’est pas un jugement de valeur mais une réalité. Nous prenons entre 50 et 100g de fleurs fraiches pour réaliser une essence mère, qui va par la suite servir à faire quelques milliers de petites bouteilles. On transforme ces fleurs sur place en faisant des essences-mères en infusion. On pose un bol d’eau de source locale (prés de l’endroit de la cueillette) que l’on va ensuite recouvrir de fleurs fraîches. On laisse le bol chauffer au soleil pendant 3 heures, puis on récupère, filtre l’eau de fleurs et on y ajoute de l’alcool (du brandy  bio à 40 ° ) afin de fixer leurs propriétés vertueuses.  
On met le liquide en bouteille comme essence-mère de telle ou telle fleur, que l’on utilise pour faire les produits de chaque gamme. 

Avez-vous créé vos parfums avec des nez ? 

GW : Mes premiers parfums «  Présence » et « Vivacité »  ont vu le jour en 2005. Je ne suis pas parfumeur, j’ai fait appel au savoir-faire des nez d’une maison de parfum parisienne réputée. Nous avons travaillé sur ces deux parfums pendant quatre ans. C’était une première pour eux car ils n’ont pas l’habitude de travailler avec essences-mères de fleur de Bach pour concevoir les fragrances. Ce sont des jus uniques qui parfument agréablement en plus d’avoir une valeur thérapeutique réelle sur les émotions. Beaucoup de clients qui les portent se sentent transformés et apaisés.  

Des parfums qui ont une double fonction

Êtes-vous un écologiste dans l’âme ?

GW : Je suis un homme qui aime et respecte la nature. Je me sens proche de tous les mouvements écologistes. Je constate d’ailleurs que depuis plusieurs années, certaines fleurs sauvages sont plus difficiles à trouver qu’il y a dix ans. C’est pour cela que nous fabriquons nos produits avec une très petite quantité de fleurs, et cela d’une année à l’autre. On prend très peu à la nature, pour donner beaucoup.  

Où peut on acheter vos produits ?
GW : J’ai ouvert ma première boutique au 75 bis avenue de Wagram à Paris en 1993. Il y en a eu une deuxième 11 boulevard de Port Royal, puis une troisième 53 rue des Batignolles. Vous pouvez aussi acheter les produits en ligne  : https://elixirs-co.com/fr/

La Fashionerie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *