TRENDS : MY KANGOL

 

Kangol, c’est la marque de chapeaux tellement 90’s qui revient sur les podiums et dans la rue ! Comment et avec quoi la porter ? On vous dit tout.

Chapelier iconique crée en 1938, Kangol est intimement associé au vestiaire urbain des 20 dernières années. Cette marque anglaise n’a pourtant pas toujours été “Street”. Pendant la deuxième guerre mondiale elle fournit l’Equipe Olympique Anglaise pour la cérémonie d’ouverture en 1948, et devient une marque référence des retraités britanniques. Il faudra attendre le milieu des années 80 pour que la marque devienne un must have de la jeunesse urbaine. C’est d’abord à New York qu’elle est adoptée par les rappeurs ou les break danceurs. LL Cool J, Run Dmc, Erick B et Rakim ou Slick Rick redonnent au couvre chef frappé du kangourou ses lettres de noblesse. Le fait que la communauté Jamaïcaine soit implantée en masse à New York n’est pas étrangère à ce phénomène de réappropriation. Avec l’explosion de la culture Hip Hop, les ados du monde entier s’emparent du phénomène en voulant ressembler à leurs idoles. C’est à partir de ce moment que la marque deviendra partie intégrante de l’histoire du Hip Hop. Aujourd’hui, Kangol revient en force, en proposant une vaste gamme de couvre-chefs qui reprend le meilleur de l’héritage britannique et de la tendance Hip Hop. On a d’ailleurs pu apercevoir les fameux chapeaux sur la tête des mannequins du défilé Andréa Crews FW 2016/17 et chez Hood By Air.

Kangol

Comment porter le Bob Kangol ?

 

En hiver par exemple, il vaut mieux miser un bob plutôt sobre avec un coloris unis. L’imprimé camo peut également faire l’affaire, c’est super tendance. À ne pas oublier qu’affronter les transport en commun tous les jours pour aller en cours ou au travail peut être comparable à un combat. Maintenant que les beaux jours arrivent petit à petit à prendre leur quartier, on optera plutôt pour des modèles plus colorés et plus graphiques.

Avec quoi le porter ?

Un blazer, une chemise blanche, une robe noire, un smoking, un pantalon cigarette… l’idée c’est de retrouver l’esprit dandy-bandit des années 70 ou hip hop chic des années 2000.

 

Photo du défilé Andréa Crews “Tales of Barbès”
Photos :Giovanni Cittadini Cesi ©
Photo LL.Cool J. DR©

La Fashionerie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *